Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 septembre 2009

Une ville en pleine ébullition

And let the great world spin
Colum Mc Cann

Random House, 2009 

 (par Mireille Bourjas)

 

www.randomhouse.com.gifA partir de  l’expérience d’un funambule qui effraie New-York, en marchant et sautillant sur son fil, entre les Twin Towers, Mc Cann déroule le vertigineux panorama d’une ville en pleine ébullition entre la fin de la guerre du Vietnam et le début de celle d’Irak, mères pleurant leurs enfants disparus, prostituées épuisées, junkies, grandes dames de Park Avenue, artistes pommés, petites gens dévouées… mais surtout curé des rues en proie au doute. Ce personnage, à lui tout seul, dans sa misère, sa nudité, sa charité, sa fragilité apparait petit à petit comme le grand personnage de cette fresque du XX° siècle. Il est comme le pivot central autour duquel les voix des autres personnages trouvent un écho. Une sorte de grâce baigne tout le roman et Mc Cann sait très bien montrer les humains dans leur combat quotidien, pour vivre et survivre face à une réalité bien sombre. On sent à chaque ligne son empathie pour les plus humbles, les plus pauvres, les plus démunis.

21:01 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)