Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 juin 2012

Les deux routes

 

Les deux routes        
Isabel Minhos Martins et Bernardo Carvalho  
Editions Notari (2012)

 

 

 

(Par Annie Forest-Abou Mansour)

 

 

 

  image rouge.jpg  L’ouvrage Les deux routes  d’Isabel Minhos Martins et Bernardo Carvalho s’adresse aux enfants entre trois et six ans, âge auquel le futur lecteur ne déchiffre pas encore tout seul, mais s’intéresse aux images, aux jeux des couleurs. Comme la vue et  le toucher sont très importants durant la petite enfance,  le format moyen  du livre, son épaisse   couverture cartonnée sont faciles et agréables à manipuler par de petits êtres dont la maturation neurologique des gestes n’est pas achevée. En outre,  cet ouvrage offre une double entrée aux couleurs primaires (en synthèse additive) vives et franches : la rouge et la bleue. Cette dualité des  couleurs des dessins et de la calligraphie enrichit le texte.  Surtout l’enfant peut  ouvrir le livre  comme il  le souhaite, dans un sens ou dans l’autre,   afin de découvrir deux itinéraires, l’autoroute et la route,  qui mènent une famille classique,  composée du père, de la mère, du garçon et de la fille, au même endroit.

 

    image bleue.jpgL’autoroute propose un voyage planifié et rapide, ne laissant aucune place au hasard,  n’obligeant pas à se lever tôt et à se dépêcher : «Comme on y sera en un clin d’œil, c’est pas la peine de se presser ». Voyager par autoroute n’est pas créateur de rêves. En revanche, la route traditionnelle et ses détours  favorise la découverte de paysages, d’animaux : « on arrive à voir, de loin, un troupeau de moutons ». Elle stimule la curiosité et l’imagination, permet de prendre le temps de vivre, d’échanger tout en  favorisant la communication : « A plusieurs reprises, nous ne retrouvons pas le chemin et nous nous arrêtons pour demander : ‘Madame, excusez-nous, c’est bien la route de Plaimbois-du-Miroir ?’ Tout le monde a toujours beaucoup de temps pour nous donner des explications ».

 

Les illustrations  stylisées de Bernardo Carvalho, proches des dessins d’enfants, appellent l’attention des futurs lecteurs, leur donnant à voir, à rechercher les détails,  à imaginer, en un mot à découvrir la lecture plaisir avant la lecture scolaire. Aux parents de raconter cette  histoire à leur enfant, lui procurant  ainsi le goût de la lecture et lui montrant par la même occasion, qu’en lui consacrant du temps, ils l’aiment.

 

Commentaires

Merci beaucoup!

J'ai publié le lien vers votre page sur notre profil Facebook aussi.

Bonne soirée et à bientôt, cordialement.

Luca & Paola Notari
http://www.editionsnotari.ch/a-propos.html

Écrit par : Luca | 15 juin 2012

Bonjour,
Merci beaucoup. Je vous ai mis en lien sur l'Ecritoire des Muses.
Bien cordialement
Annie Forest-Abou Mansour

Écrit par : annie Forest-Abou Mansour | 16 juin 2012

Les commentaires sont fermés.