Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 juin 2019

La Rose du Coeur me l'a dit ce matin ...

 

La Rose du Coeur me l’a dit ce matin…

Catherine Mauger-Trouiller

Editions CMT (2019)

 

(Par Annie Forest-Abou Mansour)

 

image rose du coeur.jpgAprès A la fenêtre de mon âme (1) et L’âme, échanson de l’Esprit (2) , ses deux recueils poétiques introspectifs, Catherine Mauger-Trouiller revient avec La Rose du Coeur me l’a dit ce matin…, poursuivant « sa quête de vérité et d’absolu », s’élançant vers la Beauté, l’humanisme, la solidarité, avec en toile de fond constante l’Amour et l’amour de la Vie sous toutes ses formes.

Comme dans ses précédents opuscules, des fils ténus se tissent pour relier ses différents poèmes en vers libres, aux rimes absentes, affranchis des règles de la poésie classique, concrétisation de sa liberté intérieure,   « A l’école de la Vie nous sommes tous conduits / La traversée des sphères, s’il est possible, / confère à l’âme sa liberté », dans un monde où la liberté malmenée est en péril comme le dépeint l’écriture métaphorique de la poétesse : «  La liberté cogite / La Liberté désespère/ de se savoir prisonnière. / La liberté s’étiole / comme une plante anémiée. / La liberté s’accorde à la violence, / sursaut pour exister (…)». L’anaphore incantatoire, espèce de refrain insistant, cristallise l’importance de la liberté, personnifiée, maltraitée, violée dans tous les continents, mais tentant malgré tout de résister au mal. Le mal essaie de s’imposer : « Savez-vous / que la noire ténèbre / spécule jour et nuit / sur votre bon coeur ? », comme malheureusement il l’a toujours fait : « Main dans la main / le bien et le mal croisent l’épée. / Le bien meurt à la périphérie de nous même ». Mais le coeur est le plus fort, le mal ne touche pas l’homme généreux, de passage dans un monde aliéné par différentes addictions (« Hélas, hélas ! / L’oreille du monde confinée / subit le feu de l’addiction. / Casque, oreillettes, écouteurs, / l’oreille n’entend plus la voix du coeur »), torturé par «  des peines endurées », par « les racines profondes, profondes, / de la colère et de l’orgueil, / de la jalousie et du mensonge, / de l’avidité et de la peur » .

L’âme, l’essence des précédents poèmes de Catherine Mauger-Trouiller, se solidarise désormais encore davantage avec « la rose du coeur » qui fait l’objet du titre du recueil : la rose symbole de la beauté et de l’amour, le coeur, au sens propre, l’organe vital essentiel, (« et les pulsations d’un coeur qui bat.../ qui bat … qui bat... »), le gardien de la vie ; au sens figuré, le centre de l’Amour, de l’empathie, de la fraternité, de la solidarité. La rose est l’épicentre du Coeur, elle s’adresse à la narratrice mais aussi au lecteur pour nous permettre de retrouver le sens profond de la sincérité, de l’Amour, du vrai bonheur, en un mot pour accéder à l’essentiel.

 

Catherine Mauger-Trouiller fait naître de nouvelles formes poétiques. Elle joue avec l’espace textuel et la mise en forme du texte, transformant le poème en un art de l’espace. Aux strophes traditionnelles, s’ajoutent des vers en escaliers, des vers décalés : plaisir des yeux, plaisir de l’oreille se conjuguent. Des figures de style pleines de fraîcheur plongent le lecteur dans l’imagination de l’or, métal chaud, lumineux (« Par l’oeil dardant un rayon d’or »), de la germination, de la renaissance : « La chenille tisse son cocon (…) Le coucou est en répétition. / Le coquelicot déplie ses ailes, / La graine meurt pour enfanter (….) ». Malgré l’existence du mal, il faut garder espoir et confiance. Soyons inondés d’amour, soyons solidaires, nous sauverons le monde ! La Rose du Coeur me l’a dit ce matin… de Catherine Mauger-Trouiller est un recueil moderne qui traverse l’essence de la Vie et de la nature, transcendant le temps à travers l’éternité.

 

 

(1) A la fenêtre de mon âme

http://lecritoiredesmuses.hautetfort.com/archive/2019/02/...

(2) L'âme, échanson de l'Esprit

http://lecritoiredesmuses.hautetfort.com/archive/2018/04/29/l-ame-echanson-de-l-esprit-6047492.html

 

 

 

16:16 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Un grand Merci Annie pour cette belle chronique qui restitue l'essence d'une traduction - en mots par la poésie - de mon expérience intérieure vécue, au fil des jours, au fil de l'âme, au fil de la Vie...
Heureuse aussi de pouvoir ainsi toucher des coeurs ouverts et sensibles...
Bien amicalement
Catherine M.T.

Écrit par : Catherine Mauger-Trouiller | 16 juin 2019

Les commentaires sont fermés.